IMG_0015.JPG.jpg

Éparses


2020 (Série en cours)

100x110, Reproduction de photo sur papier au crayon et fusain


L'image d'Estelle Mouzin à laquelle cette pièce rend hommage n'est que l'un des trop nombreux visages devenus célèbres par la disparition de leur propriétaire. Cette photographie orpheline de modèle a hanté mon enfance et mon adolescence.

La mise au carreaux me permet de créer un effet visuel qui force à imaginer le contenu des vides, à tenter de finir le dessin laissé inachevé, un peu comme lorsqu'on essaye de se souvenir de quelqu'un qu'on a plus vu depuis très longtemps. 

L'image disparaît et le spectateur est mis face à l'effort inévitable de la reconstituer, de ne pas la laisser s'échapper. Le vacillement qu'implique le non-finito, entre disparition et inachèvement, motive cette série.